Une arrestation au Kenya et des nouvelles encourageantes de Somalie #Nonalexcision


Les rasoirs pour les mutilations sexuelles féminines ©Reuters

Les rasoirs pour les mutilations sexuelles féminines ©Reuters

Un cas de mutilations sexuelles dans le comté du Pokot au Kenya a entraîné l’arrestation de 4 jeunes filles et leurs parents.

Les jeunes filles ont rapporté à la presse qu’elles s’étaient rendues      elles-mêmes chez une exciseuse, sans y être contraintes par leurs parents. “Nous nous sommes échappées de chez nous pour pouvoir être excisées”. C’est en travaillant dans une ferme qu’elles ont gagné l’argent nécessaire, l’équivalent d’1,70 euro, pour rémunérer l’exciseuse.

Malgré ces déclarations et le démenti des parents quant à leur implication dans ce crime, la police a décidé de les maintenir en détention provisoire.

En Somalie, la situation évolue dans le bon sens. Le gouvernement a annoncé en août sa volonté d’interdire cette pratique. Surtout, les mentalités changent. La Ministre des Affaires féminines explique que le temps où l’excision était un sujet de fierté est révolu. A présent, plus personne ne veut être associé à cette pratique. Certains parents y ont toujours recours de façon clandestine et non plus ouvertement, ce qui montre un déclin dans la pratique de cette mutilation.

Traduction : Pauline ARRIGHI

Source : Breitbart.com

Via Intact Network

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s