Des jeunes filles kenyanes diplômées au lieu d’être excisées et mariées de force


Photo de la cérémonie de remise des diplomes

La présidente du Département au développement international britannique (DFID) s’est rendue à une cérémonie de remise de diplômes dans la tribu des Pokot, au Kenya. Là, une centaine de jeunes femmes ont achevé leur formation en entrepreneuriat social et nouvelles technologies de la communication. Elles avaient échappé à l’excision et au mariage forcé grâce à un programme mis en place par les organisations Global Give back Circle, World Vision Kenya et la Fondation Microsoft. Les jeunes diplômées sont à présent chargées de diffuser des messages de sensibilisation pour lutter contre les mutilations sexuelles.

 

Le gouverneur du département Pokot-Ouest s’est engagé à poursuivre les efforts mis en œuvre pour l’éducation des filles. Le Royaume-Uni quant à lui a formulé l’engagement de mettre les filles et les femmes au cœur de ses programmes d’aide au développement. En juillet 2014, le gouvernement britannique, en partenariat avec l’UNICEF, a accueilli le Sommet de la fille, dans le but de coordonner les initiatives contre les mutilations sexuelles et les mariages forcés à l’échelle internationale.

Traduction et synthèse : Pauline ARRIGHI

Source : British High Commission Nairobi

Une réflexion sur “Des jeunes filles kenyanes diplômées au lieu d’être excisées et mariées de force

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s