LES FEMMES AUTOCHTONES DE COLOMBIE CONTESTENT L’EXCISION


Corbis

Corbis

Pendant des centaines d’années, les Embera Chami , un groupe autochtone en Colombie , ont conservé , une pratique sacrée sexuée appelée «la guérison», qui est plus communément connue à travers le monde comme les mutilations sexuelles féminines (MSF). Aujourd’hui, ce «processus de purification  » est contestée par les femmes autochtones dans la communauté.

L’attitude dans cette région colombienne a en effet changé en 2007, quand une fillette Embera nouvelle-née est morte après son excision. Elle a été emmenée dans un hôpital de Pueblo Rico, où un médecin a remarqué que son clitoris avait été enlevé. Après un fonctionnaire local a averti les médias nationaux au sujet de cette petite fille, la Colombie est alors devenue le premier pays sud-américain à avoir un cas rapporté de l’excision.

Source : http://www.latina.com/lifestyle/our-issues/indigenous-women-colombia-defend-clitoris-fgm

3 réflexions sur “LES FEMMES AUTOCHTONES DE COLOMBIE CONTESTENT L’EXCISION

  1. Partout, la lutte sera longue pour aboutir à l’extinction de cette pratique barbare diffuse dans plusieurs parties du monde. Mais nous, militants, nous ne devons pas nous rendre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s