L’excision serait pratiquée au Sri-Lanka


Au Sri Lanka, jusqu’à 90 % des femmes musulmanes seraient peut-être soumises aux mutilations sexuelles féminines. Certaines doivent même présenter un certificat attestant qu’elles sont excisées avant de se marier.

Les mutilations sexuelles féminines seraient donc très répandues, mais strictement tabou au Sri Lanka . Parmi les communautés musulmanes, qui représentent moins de 8 % de la population, l’excision serait considérée comme obligatoire. Selon un article par IPS News, des études à petite échelle et des preuves anecdotiques affirment que 90% ou plus des filles subissent le rituel le 40e jour après la naissance.

Habituellement MGF est effectuée par une opératrice traditionnelle “Osthi Mami”, ou une femme âgée qui est également responsable d’autres rituels comme le rasage de la tête des bébés . Elle touche le gland du clitoris avec la lame d’un couteau, le coupe partiellement ou en totalité.

Source : http://www.stopfgmmideast.org/sri-lanka/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s