Marche 2014 pour l’abolition de l’esclavage sexuel


Le Courrier de Diké

L’an dernier, les débats sur l’abolition du système prostitueur faisaient la une des médias, en raison de son volet sur la pénalisation des clients, destiné à responsabiliser les clients-prostitueurs. Sans ce volet, bien peu se seraient intéressés au sort des personnes prostituées, ou l’ayant été. 

La proposition de loi a été adoptée en décembre 2013 à l’Assemblée Nationale, à une large majorité (268 voix soit deux tiers des suffrages exprimés). Depuis, la proposition de loi a été soumise à une commission spéciale du Sénat, mais n’a même pas été examinée en séance au Sénat, faute de volonté politique : elle n’a pas été inscrite à l’ordre du jour par le Gouvernement ni par le Sénat.

A quelques semaines des élections sénatoriales (le 28 septembre) et de la rentrée parlementaire qui va suivre, Rosen Hicher, survivante de la prostitution et militante active de l’abolition, a décidé de rappeler au gouvernement sa…

View original post 470 mots de plus

Une réflexion sur “Marche 2014 pour l’abolition de l’esclavage sexuel

  1. Plus on sera nombreuses nombreux à parler, de ces violences excisions, prostitutions mariages forcés , plus vite les consciences pourront se réveiller! s’il vous plait lisez jusqu au bout les questions et réponses du journal de Dikée (en début de page la marche)…!!!merci
    Martine SARRI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s