Une soixantaine d’enfants mutileés ont été découvertes en Suède


Source : http://www.nt.se/nyheter/norrkoping/allt-fler-konsstympade-flickor-upptacks-9908656.aspx

Auteure AnnicaHesser

Traduit à partir de Google Traduction

NORRKÖPING – Jusqu’à présent, quelque 60 filles excisées ont été découvertes à Norrköping. La moitié d’entre elles étaient dans la même classe.
C’est à la mi-Juin. Les élèves de l’école élémentaire sont allées en vacances d’été. L’été est un moment où de nombreuses filles sont à risque d’être soumis à cette pratique. En Suède, c’est un crime grave.

Nous avons une routine de toujours informer les parents, quand nous savons ou soupçonnons qu’ils vont aller dans leurs pays d’origine. Ils risquent la prison s’ils reviennent et que les enfants ont subi des mutilations génitales, dit Petra Blom Andersson, coordinateur de la santé des élèves à Norrköping.

NT a dans une série d’articles mis en évidence que le problème a été caché.

Mais la série NT et la formation municipale ont fait une différence. Depuis Mars, quelque 60 filles à Norrköping ont été détectées et maintenant, elles ont obtenu de l’aide pour des soins de santé.

Dans une classe de 30 filles, toutes avaient subi des mutilations génitales féminines. 28 d’entre elles avaient été victimes de la forme la plus extrême, lorsque le clitoris, les petites lèvres et les grandes lèvres sont coupées et  sont ensuite cousues ensemble pour que seulement une petite ouverture demeure. Les filles ont été renvoyées au Service de santé de la jeunesse, ou à la clinique des femmes, pour les plus âgées.

– Une jeune fille avait une telle douleur menstruelle grave qu’elle a dû être transporté de l’école en ambulance à la Clinique des femmes, explique Petra Blom Andersson.

Les filles qui ont des symptômes graves sont les plus faciles à détecter. Maux de tête récurrents et graves crampes menstruelles sont des signaux importants. Beaucoup de victimes évitent de boire pour éviter le besoin d’aller uriner. La vidange de la vessie peut être très douloureuse et prendre plusieurs heures.

Tous les cas ont été découverts par les services de santé scolaire. Petra Blom Andersson considère comme la preuve que l’éducation que toutes les infirmières scolaires, les conseillers et les médecins scolaires ont eu, entre autres choses, permis de reconnaître les symptômes. Cela a été un investissement réussi.

Quand il s’agit de l’école secondaire, nous sommes confrontés à un autre problème. Il y a des filles qui sont sur le point de se marier. Une fille qui était âgée de 18 ans a demandé pourquoi elle devrait réparer quelque chose qu’elle a enduré depuis qu’elle avait six ans. Le risque était grand pour elle, sinon elle ne pouvait pas se marier. C’est alors une question d’honneur.

Un autre défi à atteindre sont les jeunes filles qui n’ont pas de problèmes importants.

Le succès de Norrköping devient célèbre dans le pays. Petra Blom Andersson reçoit constamment des appels d’autres municipalités qui souhaitent obtenir des conseils et de l’orientation. Et le réseau de Norrköping est en croissance constante. Lors des dernières semaines, les services sociaux dans Navestad ont alloué un travailleur social travaillant exclusivement avec des cas de mutilation, pour un temps donné.

Nous pensons qu’il est important que nous sachions quoi et comment faire dans différentes situations, pour le bien-être de ces enfants, dit Thomas Leo, directeur des opérations.

Dans les cas où les parents sont opposés à des soins de santé, les services sociaux peuvent prendre soin de l’enfant. Et dans les cas où il existe un risque pour les jeunes frères et sœurs, les services sociaux suivent attentivement la famille.

Ndlr : Aucune information à ce jour, sur les éventuelles poursuites criminelles, à l’encontre des parents. Ni sur la nécessité d’une campagne nationale de lutte contre les mutilations sexuelles féminines, en Suède. Le seul point positif est que cela démontre bien le rôle essentiel que peut et doit jouer la médecine scolaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s