Article suivant


Sister Fa, la puissance du hip hop contre l’excision »

Camille Sarret

Au Sénégal, le hip hop peut servir à faire tomber un président de la République. Mais pas seulement. La rappeuse Sister Fa a décidé de donner de la voix pour mettre fin à l’excision dans son pays. Invitée en septembre 2012 au festival de films de femmes « Elles tournent » à Bruxelles, elle a présenté le documentaire Sarabah qui retrace sa vie et son engagement. C’est là où j’ai recueilli son témoignage pour le site Terriennes de TV5MONDE

Le hip hop a déjà montré sa force au Sénégal. Lors de la dernière campagne présidentielle, au printemps 2012, cette musique a porté haut et fort les messages du jeune mouvement d’opposition « Y en a marre ». Multipliant les morceaux contestataires, les rappeurs de la banlieue de Dakar ont fait siffler les oreilles du « vieux » jusqu’à obtenir sa chute. Abdoulaye Wade a été détrôné après douze ans de présidence.

Le hip…

View original post 614 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s